logo-sociatax-inline-black
Share on facebook
Share on linkedin

C’est l’histoire d’un employeur face à un salarié aux méthodes managériales discutables… et discutées…

Un employeur reproche à un salarié des méthodes managériales qui confinent au harcèlement
moral, particulièrement vis-à-vis d’une de ses collègues qui s’en plaint. Il décide de le licencier
pour faute grave, ce que conteste le salarié : pour lui, l’employeur approuvait ses méthodes.
Sauf que la situation est particulièrement grave, rétorque l’employeur : le salarié a
volontairement placé sa collègue dans un état proche de la dépression et adopté un
comportement irrespectueux à l’égard de plusieurs autres collègues. Sauf que ses méthodes
managériales n’étaient ni inconnues, ni réprouvées par l’employeur, rétorque à son tour le
salarié, employeur qui l’avait d’ailleurs défendu face à la salariée qui s’était plainte de
harcèlement.
Ce que constate aussi le juge : pour lui, l’employeur a encouragé le comportement du salarié.
Dans ces conditions, on ne peut pas considérer que le maintien du salarié dans l’entreprise est
impossible, selon lui. De sorte que son licenciement n’est pas justifié…